La langue française regorge d’expressions. Les natifs et les apprenants de la langue française aiment beaucoup utiliser les expressions mais ne connaissent pas réellement leurs origines et leurs définitions. Le dramaturge Georges Feydeau serait à l’origine de la popularisation de l’expression grâce à sa pièce Le Dindon, en 1896. Dans cette comédie, le personnage du malheureux dragueur Pontagnac est présenté comme le « dindon de la farce ». Dans cet article, nous vous donnons les informations nécessaires à l’expression « être le dindon de la farce ».

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

Origine de l’expression « Être le dindon de la farce »

Pour bien comprendre le sens de cette expression, il nous faut tout d’abord parler du dindon. Dans l’imaginaire collectif, le dindon a lui aussi une symbolique, loin d’être flatteuse. Ce gallinacé maladroit a souvent été moqué pour sa démarche disgracieuse et pour sa particularité d’avoir un cou rouge et une tête dégarnie de plume.

La première apparition de l’expression remonterait à 1790, selon Fanny Vittecoq, dans la revue L’Actualité langagière (volume 8, numéro 4, 2012). Deux hypothèses s’offrent à nous.

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

 

Selon la première hypothèse, « être le dindon de la farce » fait référence à des comédies bouffonnes médiévales appelées les « Pères dindons » : parmi les personnages principaux de ces pièces, on trouvait souvent des pères de famille crédules bafoués par des fils irrespectueux.

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

 

Une seconde hypothèse, bien moins cocasse mais plus probable a été proposée par l’écrivain Claude Duneton. L’expression aurait pour origine un spectacle barbare et cruel très en vogue dans les foires parisiennes de 1739 à 1844 et appelé « Le ballet des dindons ».

Avec cette dernière explication, l’idée d’être la risée de tous est plus claire. Néanmoins, l’idée de se faire duper, elle, n’est pas tout à fait élucidée. Il suffit pour cela de pencher pour une troisième hypothèse : lorsqu’un dindon est consommé, il « se fait plumer », expression qui, prise dans son sens argotique signifie « se faire duper ». Le parallèle entre la farce (comédie) et la farce (qui sert de garniture au dindon) aurait été fait par la suite dans un but humoristique.

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

 

Définition de l’expression « Être le dindon de la farce »

Cette locution nominale, tirée du lexique animal, signifie que quelqu’un s’est fait avoir, que ce dernier fait les frais d’une plaisanterie, qu’il est trompé et ridiculisé ou encore qu’il est victime d’une duperie tout en s’exposant aux rires du public.

Dans le même esprit, on retrouve les expressions suivantes :

Être un pigeon

Être l’arroseur-arrosé

Gros-Jean comme devant (qui veut dire espérer de grands avantages ou s’être cru dans une brillante position, le tout en vain)

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

Source : https://www.lalanguefrancaise.com/

Si vous avez besoin d'une traduction professionnelle ou une correction, adressez-vous à Linguaspirit. Chez  Linguaspirit, tous nos traducteurs traduisent exclusivement vers leur langue maternelle et afin de vous offrir une double garantie, toutes les traductions sont confiées à des correcteurs / relecteurs spécialisés, en fonction de leurs domaines de compétences.

Si vous désirez avoir plus de renseignements sur nos services vous pouvez cliquer sur ce lien www.linguaspirit.com

Linguaspirit, 25 rue de Ponthieu 75008 Paris (Nous recevons uniquement sur rendez-vous)

http://linguaspirit.com/

Téléphone : 09 72 11 39 61

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Suite de votre rubrique « Les subtilités de la langue française qui nous échappent »

En français, l’utilisation des homophones porte souvent à confusion. Dans cet article, nous vous expliquons la différence qui existe entre « repaire » et « repère » et dans quel sens devons-nous les utiliser.

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

Quelle est la différence entre « repaire » et « repère » ?

On écrit « repaire » pour désigner le lieu, l'abri qui sert de refuge aux animaux sauvages (source : Dictionnaire). « Repaire » vient du verbe « repairer », lui-même venant du latin rapatriare, « rentrer chez soi, rentrer dans sa patrie ». « Repaire » désigne donc dans un premier temps le fait de rentrer chez soi. Ensuite, par métonymie, le mot désigne la maison, l'habitation puis change de sens pour désigner le logis d'animaux sauvages, de prédateurs. C'est pourquoi on parle aujourd'hui de « repaire de brigands ».

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

Exemple :

  1. « Et sait-on précisément à quel endroit est son repaire ? C'est facile à voir en montant sur un rocher qui domine le marais, ses chemins sont tracés au milieu des roseaux brisés, et tous aboutissent à un centre, comme les rayons d'une étoile. » Alexandre Dumas, Pauline.

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

On écrit « repère » pour désigner la marque, le signe servant à signaler, à retrouver un point, un emplacement à des fins précises (source : Dictionnaire). « Repère » vient du latin reperire qui signifie « retrouver ». Au Moyen-âge, on trouve certaines confusions entre « repaire » et « repère », il faut donc bien faire attention au sens que l'on souhaite utiliser !

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

Exemple :

  1. « Pourtant ses journées lui paraissaient encore longues. Il n'avait pas encore détaché son temps d'une carcasse d'habitudes qui lui servaient de points de repère. Il n'avait rien à faire et son temps prenait alors toute son extension. » Albert Camus, La mort heureuse

Si vous souhaitez faire traduire tous vos documents officiels, cliquez ici

Source : https://www.lalanguefrancaise.com/

Si vous avez besoin d'une traduction professionnelle ou une correction, adressez-vous à Linguaspirit. Chez  Linguaspirit, tous nos traducteurs traduisent exclusivement vers leur langue maternelle et afin de vous offrir une double garantie, toutes les traductions sont confiées à des correcteurs / relecteurs spécialisés, en fonction de leurs domaines de compétences.

Si vous désirez avoir plus de renseignements sur nos services vous pouvez cliquer sur ce lien www.linguaspirit.com

Linguaspirit, 25 rue de Ponthieu 75008 Paris (Nous recevons uniquement sur rendez-vous)

http://linguaspirit.com/

Téléphone : 09 72 11 39 61

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

bottom-logo.png
Une agence de traduction
professionnelle &
services linguistiques
© 2022, LinguaSpirit

Contacts

25 rue de Ponthieu 75008 Paris
contact@linguaspirit.com
01 84 17 83 53

Recherche